Guy Philippe accuse Youri Latortue

Arrêté puis extradé vers les États-Unis début janvier, le sénateur élu de la Grand'Anse Guy Philippe appelle à la mobilisation et indexe le président du Sénat et quatre autres sénateurs de souche Lavalas qui ont, selon lui, la main trempée dans son arrestation. La voix éraillée, sans grande émotion, l’ex-chef des forces rebelles se rebelle et croit dur comme fer avoir été victime d’un enlèvement. « C’est un kidnapping net », soutient-il, dans un enregistrement audio devenu virale sur les réseaux sociaux, dépeignant les contours, les chemins parcourus à bord d’un véhicule du corps diplomatique avant d’être embarqué express dans un avion.

Au Parlement, les réactions n’ont pas tardé. Youri Latortue, pointé du doigt dans le réquisitoire de Guy Philippe, en est d’ailleurs « étonné », dans un communiqué rendu public lundi après-midi. « Par acquis de conscience, mais surtout par devoir envers son département, ses mandants, son parti politique et tous ceux qui lui font confiance, le sénateur Latortue dément formellement et sans réserve les allégations faites sur un quelconque rôle joué par lui dans ce dossier », poursuit le président du Sénat, refusant d’ « alimenter de tels débats ». Latortue soutient par ailleurs que « manipuler un homme emprisonné est horriblement malhonnête et l’isoler des divers secteurs dévoués à sa cause en le poussant au blâme gratuit et injuste démontre le cynisme de certains acteurs, soi-disant bien intentionnés, qui rôdent aujourd’hui autour de Guy Philippe ». 

Un peu plus tôt dans la journée, le député de Pestel, Ronald Étienne, a déploré le silence, l’indifférence du Sénat sur l’affaire Guy Philippe, arrêté, à ses yeux, de « façon arbitraire ». Confirmant l’authenticité de l’audio, l’élu a expliqué que lui, d’autres proches et Guy Philippe se parlaient régulièrement. Pour lui, l’ancien commissaire de police a été jeté aux loups par « ses propres frères », sans les nommer. Il croit comme lui seul que son père spirituel est victime d’un complot. De qui ? « Des institutions et de tous ceux qui restent indifférents à cette question », dit-il, annonçant un sit-in devant l’ambassade américaine mardi pour forcer les Américains à leur rendre Guy Philippe, lequel devant comparaître par-devant la justice en avril.

Categoria:Exemplo de categoria 2

Deixe seu Comentário